Vos questions fréquentes

Forts de nombreuses années d'expertise, Electrofitness a regroupé ici vos questions les plus fréquemment posées.
Elles concernent l'électrostimulation et l'utilisation de votre appareil ou des accessoires.
® Copyright Electrofitness.com · Toute reproduction, même partielle, interdite.

1 Questions sur la séance d'électrostimulation

  • Combien dure une séance d'électrostimulation ?
    Chaque séance de stimulation peut durer de 5 minutes à 1 ou 2 heures, y compris les séquences d'échauffement et de récupération.
    Electrofitness vous conseille de toujours vous conformer à la durée du programme indiqué par votre électrostimulateur (en particulier pour les programmes dit « endorphinique »).
  • Combien de séances par semaine dois-je effectuer ?
    Il est recommandé d'utiliser l'électrostimulation entre 2 et 6 fois par semaine et par muscle, le tout en fonction du type de programme retenu, du niveau d'entraî- nement et de l'expérience de l'utilisateur en termes de stimulation électrique.
    Pour plus d'information, voir l'Entraîneur personnel livré avec le stimulateur. Cependant il est conseillé d'alterner les muscles travaillés.
    Il est déconseillé d'électro-stimuler un même muscle pendant plus de 80 minutes par jour (pour les programmes excito-moteur en particulier).
  • Après combien de temps peut-on constater des résultats ?
    Comme l'ont souligné les tests scientifiques on peut constater de nettes améliorations du tonus musculaire, de la forme physique après 3 ou 4 semaines d'utilisation régulière.
    En ce qui concerne les programmes Lipolyse et autres traitements des pannicules adipeux localisés, les résultats sont visibles après 25 séances environ.
  • Une séance d'électrostimulation est-elle fatigante ?
    L'électrostimulation musculaire, appelée également gymnastique passive, n'implique pas le système volontaire d'activation des muscles et ne nécessite aucun effort particulier.
    Selon le niveau de puissance et suivant le programme utilisé, on peut ressentir une légère sensation de fatigue ce qui est indicatif de l'entraînement musculaire effectué ou du traitement utilisé.
  • L'électrostimulation est-elle traumatisante pour le muscle ou les articulations ?
    Les contractions musculaires se développent toujours de façon progressive, sans aucune traction brutale sur les tendons ou les articulations. De la sorte, aucun traumatisme musculaire ou tendineux n'est possible.
    Toutefois, comme le travail musculaire est intense, les courbatures musculaires sont fréquentes au début de l'entraînement comme lorsque l'on commence de la musculation avec des poids ou haltères.
    Conseil Electrofitness : Veillez à adopter une bonne position lorsque vous utilisez votre électrostimulateur. Par exemple, nous vous conseillons d'électrostimuler vos abdominaux en position allongée pour éviter des contractures au niveau des lombaires le lendemain.
  • Quelle Position dois-je adopter lors de ma séance d'électrostimulation ?
    La position dépend du groupe musculaire que l'on désire traiter.
    Les différentes positions sont précisées sur les manuels de tous les produits que nous distribuons.
    Pour les programmes qui déclenchent des contractions significatives (contractions tétaniques), il est recommandé de travailler en isométrique, c'est-à-dire qu'il faut fixer les extrémités du membre de façon à ce qu'il n'y ait pas de mouvement important.
    Par exemple, lors de la stimulation des quadriceps (dessus des cuisses), la personne se placera en position assise, avec les chevilles fixées au moyen de sangles pour empêcher l'extension des genoux.
    Travailler de cette façon permet de stimuler en toute sécurité. D'autre part, cela permet de limiter le raccourcissement du muscle lors de la contraction et, par conséquent, les risques de vives sensations de crampes qui pourraient en résulter. Cette contraction étant particulièrement forte au niveau du mollet lors de l'extension du pied, vous veillerez à placer une charge suffisamment importante sur vos épaules (ou à l'aide de tout autre moyen) pour que la contraction reste statique. Sauf indications précises concernant un programme particulier, on ne travaillera pas en dynamique sans résistance. Pour les autres types de programmes (par exemple, les programmes des catégories Vasculaire, Massage et Antidouleur et le programme Récupération active), qui n'induisent pas de puissantes contractions musculaires, positionnez-vous de la façon la plus confortable possible.
    Conseil Electrofitness : Toujours stimuler en isométrique ; c'est-à-dire que les extrémités du membre dont on stimule un muscle doivent être solidement fixées de façon à bloquer le mouvement qui résulte de la contraction.
  • L'utilisation d'intensités trop élevées peut-elle entraîner des blessures ?
    Non.
    Il n'est pas possible de provoquer des blessures car l'intensité est "installée" de manière progressive durant la période de contraction, ceci afin, justement, d'éviter tout risque de déchirure musculaire.
    Attention cependant à stimuler uniquement les muscles sains, n'ayant aucune lésions ou autres problèmes.
  • A quel niveau d'intensité dois-je régler mon électrostimulateur ?
    Les informations ci-dessous vous permettront d'utiliser efficacement votre électrostimulateur, mais Electrofitness conseille une période d'adaptation d'environ une semaine (entre 3 et 7 jours) pour s'habituer à la sensation que procure l'électrostimulation et bien connaître les réactions de ses muscles par rapport à celles-ci.
    - En renforcement musculaire, la règle générale est de travailler avec des intensités maximales, c'est-à-dire jusqu'au maximum supportable par le muscle.
    Le progrès sera d'autant plus important qu'un pourcentage élevé de fibres effectue le travail généré par votre stimulateur. Ce pourcentage dépend directement de l'intensité électrique que vous réglez.
    C'est pourquoi il faut absolument utiliser les intensités les plus élevées possible. Vous les atteindrez progressivement en augmentant régulièrement celles-ci pendant votre séance.
    Remarque Electrofitness : Il est important de noter que plus un muscle est stimulé et plus il est réceptif à la stimulation. Ainsi, à intensité équivalente le travail effectué sera plus efficace après plusieurs utilisations que pendant la première séance.
    - Pour les programmes de Relaxation, Récupération, Contracture et Capillarisation, il faut simplement régler les intensités de façon à obtenir de vigoureuses secousses musculaires visibles.
    - Pour le programme TENS, les intensités doivent être suffisantes afin que l'utilisateur perçoive une nette sensation de four-millements sous les électrodes.
  • Quelle intensité faut-il atteindre durant les phases de repos ?
    Pendant les phases de repos, l'intensité des secousses de récupération est automatiquement réglée à 50% de celle qui a été fixée pour les contractions.
    Le but de ces secousses entre les contractions est d'augmenter le débit sanguin pour améliorer la récupération.
    Une intensité de 25 à 35 mA est habituellement suffisante.
  • Pourquoi ressent-on également des secousses durant les phases de repos ?
    Le muscle est également stimulé durant les phases de repos ce qui provoque des secousses du muscle.
    Ces secousses permettent d'améliorer la récupération entre 2 contractions.
  • Que peut-on faire pour stimuler efficacement un muscle situé sous un pannicule adipeux (couche de graisse) ?
    Il est conseillé de placer les électrodes selon les photos du manuel et de modifier éventuellement la position des électrodes pour obtenir les meilleures contractions possibles. Le pannicule adipeux à une fonction « isolante ». Il faut parfois augmenter la puissance pour stimuler efficacement la musculature. Cela peut provoquer un fourmillement localisé qui peut être éliminé en utilisant du gel ou d'électrodes plus grandes.
Remonter

2 Questions sur les objectifs de l'electrostimulation

  • L'électrostimulation va t'elle me faire maigrir ?
    Contrairement à ce que certaines publicités ou émissions TV prétendent, l'électrostimulation seule ne permet pas de perdre du poids de façon conséquente.
    Seul un travail cardio-vasculaire associé à un contrôle de l'alimentation le permet.
    Les programmes de lipolyse, tonus et drainage ont été conçus pour améliorer esthétiquement les parties du corps où le pannicule adipeux est plus important (abdomen, hanches, cuisses, fesses).
    Ce type de programmes testé sur des individus sédentaires a donné de bons résultats.
    L'action de l'électrostimulation se situe au niveau de votre silhouette (raffermissement, tonification...) et de vos tissus (effet peau d'orange, pannicule adipeux ...).
    L'électrostimulation ne remplace pas un régime mais devient un allié très efficace pour redessiner votre silhouette et vos formes harmonieusement.
  • L'électrostimulation est-elle efficace pour lutter contre les douleurs ?
    Indéniablement.
    L'excitation des fibres nerveuses au moyen de micro-impulsions électriques s'est imposée comme une technique de choix pour lutter contre les douleurs.
    Cette électrothérapie antalgique est aujourd'hui largement utilisée, notamment en médecine de rééducation et dans les centres spécialisés de traitement de la douleur avec des résultats souvent spectaculaires.
    La précision des courants permet de cibler parfaitement l'action antalgique en fonction des pathologies (douleur dorsale, fonte musculaire, traumatisme osseux ou articulaire).
    Certaines pathologies ainsi que certaines rééducations post-opératoires nécessitent des précautions particulières d'utilisation.
    Il est donc toujours recommandé de prendre l'avis de son médecin ou de son physiothérapeute avant toute utilisation des programmes de la catégorie "Traitement de la douleur".
  • Electrostimulation et Récupération ?
    Dans les programmes de récupération, l'électrostimulation augmente la circulation sanguine et favorise une régénération musculaire plus rapide après un effort intense.
    La récupération est un élément capital pour un entraînement efficace, et surtout pour garantir une reprise rapide de l'entraînement.
  • L'électrostimulation et Endurance ?
    Les programmes type « Endurance » améliore les capacités oxidatives des fibres musculaires (développement des mitochondries et augmentation des enzymes oxidatives) avec, pour conséquence, l'augmentation de l'intensité de l'effort moyen que l'on est capable de fournir sur une très longue durée.
    Une étude indépendante effectuée sur le ski de fond a montré une amélioration de l'endurance et de la force suite à un entraînement avec Compex (Leipzig, 1999).
  • Electrostimulation et Force ?
    Un bon exemple nous est donné par une étude Indépendante réalisée avec des basketteurs professionnels.
    Cette étude compare la détente d'un groupe de joueurs qui s'est entraîné avec Compex en plus de son entraînement normal et celle d'un groupe qui s'est entraîné traditionnellement seulement. Le groupe qui s'est entraîné avec Compex présentait une amélioration de sa force explosive qui surpassait très nettement celle du groupe de contrôle (+30%).
  • Qu'apporte l'électrostimulation à l'entraînement traditionnel ?
    Elle permet d'augmenter la quantité d'entraînement, d'améliorer sa qualité et de mieux récupérer.
    Quel que soit le type de sport pratiqué, une utilisation adaptée et régulière de l'électrostimulation permet d'augmenter le niveau de performance.
    On peut s'entraîner plus, mieux et en moins de temps : gain de temps, d'efficacité et de performance.
    L'utilisation de l'électrostimulation en récupération, permet d'enchaîner plus aisément les entraînements en limitant la fatigue musculaire d'un entraînement à l'autre.
    Conseil Electrofitness : Veillez à utiliser l'électrostimulation en complément de votre entraînement classique avec un objectif commun. Par exemple, si vous cherchez à travailler en explosivité (art martiaux par exemple) n'utilisez pas de façon intensive des programmes « Hypertrophie ou bodybuilding » qui risque de limiter l'explosivité des muscles.
  • Comment dois-je utiliser mon électrostimulateur par rapport au sport que je pratique ?
    Certains électrostimulateurs proposent des programmes spécifiques à certains sports (Ski, running, cyclisme .).
    Afin d'utiliser son appareil pour optimiser ses performances dans un sport choisi, il faut travailler les muscles les plus sollicités (cuisses, biceps, fessier) et dans le mode approprié (endurance, résistance, force explosive.).
    A contrario, il est intéressant de travailler avec l'électrostimulation, les muscles peu sollicités dans l'activité sportive habituelle. Vous pouvez utiliser l'électro-stimulation avant l'activité sportive (échauffement et réveil musculaire), après (récupération, massage...) voire même pendant votre travail de groupes musculaires spécifiques.
  • Quand dois-je utiliser mon électrostimulateur ? Avant, pendant ou après l'entraînement ?
    Les séances de stimulation peuvent être réalisées en dehors ou au cours de l'entraînement volontaire.
    Lorsqu'on effectue entraînement volontaire et stimulation au cours d'une même séance, il est généralement recommandé de faire précéder la stimulation par l'entraînement volontaire. De cette manière, l'exercice volontaire n'est pas exécuté sur des fibres musculaires déjà fatiguées. Ceci est particulièrement important pour les entraînements de force et de force explosive.
    Toutefois, dans les entraînements de résistance, il peut être très intéressant de procéder de façon inverse. Avant l'entraînement volontaire, on effectue, grâce à la stimulation en résistance, une "pré-fatigue spécifique" des fibres musculaires sans fatigue générale ni cardio-vasculaire.
    De cette façon, l'effort volontaire sur les fibres "préparées" permettra de pousser plus vite et plus loin le métabolisme glycolytique.
  • Quelle intensité faut-il atteindre pour les programmes d'entraînement (force, résistance, endurance) ?
    La plus élevée possible (mais elle doit rester supportable) de façon à recruter le plus grand nombre de fibres musculaires possible.
    Le mécanisme de contrôle le plus probant reste la sensation subjective : les contractions doivent être puissantes sans jamais devenir insupportables.
  • Quelle intensité faut-il atteindre pour les programmes complémentaires (récupération, capillarisation) ?
    Les programmes Récupération active et Capillarisation ne nécessitent pas l'utilisation d'intensités maximales.
    Toutefois, il est indispensable que les intensités soient suffisamment élevées pour produire de vigoureuses secousses musculaires (elle se situe en général entre 20 et 40 mA).
Remonter

3 Questions sur les electrostimulateurs

  • Quelle est la différence entre les 2 voies et les 4 voies ?
    Sur chaque voie ou canal, un câble est branché et permet à l'électrostimulateur de diffuser sa puissance.
    L'intérêt d'un 4 canaux permet de travailler plusieurs parties du corps en même temps et de gagner ainsi beaucoup de temps (ex : 4 électrodes sur les abdos et 4 électrodes sur les pectoraux).
    Les 2 Canaux ont donc 2 sorties pour diffuser leur puissance avec 2 électrodes par sorties soit 4 ELECTRODES au total (voir aussi question suivante sur câbles Split).
    Remarque Electrofitness : les appareils proposant une stimulation 2 + 2 permet d'appliquer 2 programmes différents sur deux zones de traitement (ex : programme récupération sur les quadriceps et programme Sculpt sur les ados)
  • Quel est l'avantage des appareils utilisant une batterie au lieu de piles ?
    Les piles :
    Les électrostimulateurs sur piles utilisent généralement 2 ou 3 piles cylindriques classiques (AA ou AAA), qui permettent d'effectuer plusieurs séances. Ce type d'alimentation est généralement retenu pour les appareils en 2 voies ou 2 canaux.
    Pour une utilisation intensive la durée de vie des piles peut s'avérer très courte (moins de 10 séances pour certains appareils).
    Sur un an d'utilisation intensive, le coût de remplacement des piles peut être largement supérieure à la différence de prix avec un appareil fonctionnant sur batterie.
    Les Batteries ou accumulateurs :
    Ce type d'alimentation garantit une autonomie optimale variant en 3 et 20 heures d'utilisation en fonction du type de programme et de l'intensité utilisée.
    Electrofitness, conseille de charger l'appareil plusieurs heures dès réception de celui-ci et de renouveler l'opération 3 à 5 fois pour optimiser le rendement de la batterie.
    Batteries à « charge rapide » ou « secteur » :
    Ce type d'alimentation est présent sur les appareils dit « professionnels » et permet d'utiliser l'électrostimulateur même lorsqu'il est en charge. Ce qui permet d'utiliser son appareil plusieurs heures de suite sans avoir à le charger entre chaque patient.
  • Combien de temps dois-je charger la batterie ?
    Le temps de chargement d'une batterie varie entre 2 et 10 heures en fonction des modèles. Consultez le manuel d'utilisation de votre appareil pour connaître cette durée de chargement.
    Il est important dans un premier temps de charger et décharger à fond votre appareil pour une plus grande longévité de la batterie.
  • Que signifie le terme "Câble SPLIT" et quel est son intérêt ?
    Les câbles SPLIT sont en fait des "dédoubleurs". C'est à dire qu'ils permettent de multiplier le nombre d'électrodes par 2.
    Par exemple si on utilise des câbles SPLIT sur un 2 canaux, le nombres total d'électrodes utilisées simultanément passera de 4 à 8.
    Remarque Electrofitness : Si vous « Spliter » un 2 canaux vous obtiendrez autant d'électrodes qu'un 4 canaux, mais la puissance par canal sera divisée par 2. Donc pensez à augmenter l'intensité de stimulation. Rappel : Un 4 canaux dispose de 4 canaux indépendants pour délivrer sa pleine puissance sur chacun des câbles.
Remonter

4 Questions sur les Electrodes et le Gel

  • Quelle est la durée de vie des électrodes ?
    La durée de vie des électrodes varie entre 20 et 40 utilisations, en fonction de la zone traitée : pilosité, hygiène, qualité de la peau.
    Conseil Electrofitness : Si vous utilisez l'électrostimulation de façon intensive nous vous conseillons d'utiliser les électrodes sur une zone épilée et préalablement nettoyée.
  • Existe t-il des électrodes de différentes dimensions ?
    Effectivement il existe plusieurs dimensions d'électrodes.
    En règle générale, la dimension des électrodes est liée à la taille du muscle travaillé. Exemple :
    - Les petites électrodes permettent de travailler de façon ciblée, mais on peut constater certains fourmillements en utilisant des puissances élevées.
    - Les électrodes de grandes dimensions permettent de travailler une zone plus large confortablement mais ne permettent pas de cibler précisément de petits muscles.
  • Où faut-il placer les électrodes par rapport au muscle ?
    L'électrode positive (rouge) doit être placée dans la région du point moteur du muscle.
    L'électrode négative (transparente ou noire) est placée sur le trajet du muscle.
    Chaque Electrostimulateur est fournie avec un "guide de positionnement des électrodes". Nous vous conseillons de vous référer à ce guide avant chaque utilisation.
  • Le mauvais positionnement des électrodes présente-t-il des risques ?
    Non.
    Il n'y a aucun risque à mal positionner les électrodes. La stimulation perd seulement de son efficacité.
  • A quoi sert le Gel et comment l'utiliser ?
    Le gel permet une conduction homogène du courant et accentue le confort d'utilisation. L'application d'une fine couche de gel électroconducteur diminue les sensations de fourmillement désagréable.
    Par ailleurs, l'utilisation d'un gel prolonge la vie des électrodes.
    Electrofitness préconise l'utilisation systématique d'un gel électroconducteur pour des raisons de confort et d'efficacité (voir rubrique accessoires)
Remonter

5 Les Indications et contre-indications

  • Y a-t-il des contre-indications absolues ?
    Oui. Il ne faut pas utiliser l'appareil en cas d'épilepsie ou chez les patients qui portent un pace-maker.
    De plus, il ne faut jamais appliquer de stimulation au niveau du ventre chez les femmes enceintes et chez les personnes qui présentent une hernie ou une éventration.
    D'autre part, il ne faut jamais appliquer les électrodes au niveau de la tête (sauf programmes spécifiques visages) et il est aussi recommandé d'éviter la région du cœur pour les personnes présentant une fragilité cardiaque.
  • Quelles sont les mesures de sécurité à connaître avant d'utiliser un électrostimulateur ?
    • Certains électrostimulateurs ne sont pas adaptés (et sont même contre-indiqués) pour la rééducation et la physiothérapie. Ils sont destinés aux personnes en parfait état de santé. En cas de problème de santé quel qu'il soit, il est fortement conseillé d'aller consulter un médecin ou un kinésithérapeute, qui éventuellement vous proposera un traitement avec un stimulateur de la gamme médicale plus adaptée.
    • Ne pas utiliser l'appareil dans une atmosphère humide (sauna, hydrothérapie ou balnéothérapie).
    • Avant l'application des électrodes, il est conseillé de laver et de dégraisser la peau, puis de la sécher.
    • Bien appliquer toute la surface des électrodes sur la peau.
    • Ne pas appliquer les électrodes au niveau ou à proximité de lésions cutanées quelles qu'elles soient (plaies, inflammations, brûlures, irritations, eczéma, etc.).
    • Ne pas appliquer les deux pôles (+ et -) d'un même canal de façon controlatérale, c'est-à-dire de part et d'autre de la ligne médiane du corps (par exemple : bras droit et bras gauche).
    • Ne pas enlever ou déplacer les électrodes pendant une séance de stimulation sans avoir arrêté l'appareil.
    • Ne pas utiliser les mêmes électrodes sur plusieurs personnes différentes. Pour des raisons d'hygiène très importantes, chaque utilisateur devrait avoir ses propres jeux d'électrodes.
    • Ne pas plonger les électrodes dans l'eau. Ne pas appliquer sur les électrodes un solvant de quelque nature qu'il soit.
    • Toujours effectuer les cinq premières minutes de la stimulation sur une personne en position assise ou couchée, jamais debout ! Dans de rares cas, des personnes particulièrement émotives peuvent développer une réaction vagale. Celle-ci est d'origine psychologique et est liée à la crainte de la stimulation ainsi qu'à la surprise de voir un de ses muscles se contracter sans le contrôle de la volonté. Cette réaction vagale se traduit par une sensation de faiblesse avec tendance syncopale (lipothymie), un ralentissement de la fréquence cardiaque et une diminution de la pression artérielle. Dans une telle circonstance, il suffit d'arrêter la stimulation et de se coucher à plat avec les jambes surélevées, le temps que disparaisse la sensation de faiblesse (5 à 10 minutes).
    • Chez certains sujets à la peau sensible, on peut observer une rougeur sous les électrodes après une séance de stimulation. En général, cette rougeur est totalement bénigne et disparaît après 10 à 20 minutes.
    • Certains électrostimulateurs proposés par ELECTROFITNESS, disposent d'une mention « utilisation Professionnelle ». Ces produits sont destinés aux thérapeutes et ne sont pas indiqués pour les particuliers car certain courants peuvent engendrer des brûlures s'ils sont mal utilisés (polarisation en particulier)
  • Existe-t-il des risques à long terme avec la stimulation ?
    Non.
    L'électrostimulation musculaire et l'électrothérapie en général existe depuis des dizaines d'années et jamais aucun problème n'a été signalé.
  • L'électrostimulation est-elle contre indiquée pour les femmes porteuses d'un stérilet ?
    Certains produits distribués par nos concurrents peuvent effectivement être contre-indiqués avec le port d'un stérilet. Contrairement aux concurrents en question, les électrostimulateurs distribués par Electrofitness (CEFAR, COMPEX et GLOBUS) disposent de "normes médicales" et utilisent un courant de type "rectangulaire biphasique compensé".
    De ce fait, il n'y a aucune contre-indication pour le port d'un stérilet, ou autre acier chirurgical (ex : broches) etc. ...
  • Electrostimulation et grossesse ?
    Il ne faut jamais appliquer de stimulation au niveau du ventre de la femme enceinte. Les abdominaux n'ont de toute façon aucun intérêt à être stimulés dans la mesure où ils sont distendus par la grossesse.
    L'électrostimulation est, de manière générale, déconseillée pendant la grossesse.
    Cependant, quelques mois après l'accouchement il sera très utile et efficace de re-muscler la sangle abdominale pour retrouver progressivement votre silhouette antérieure.
Remonter
 

Electrofitness.com   -   81, impasse Cugnot   -   ZAC de Mercorent   -   34500 Béziers   -   FRANCE
E-mail : info@electrofitness.com   -   Tél. : +33 (0)4 11 91 55 55   -   Fax : +33 (0)4 67 28 26 85
SIRET : 453 685 992 00027    © Copyright 2004-2016  -   Electrofitness.com   -   Tous droits réservés