Glossaire sur l'électrostimulation

L'électrostimulation, technologie développée depuis plus de 40 ans, a aujourd'hui son propre vocabulaire. En voici quelques clés.

A

  • ACIDE LACTIQUE : Acide produit par l'effort musculaire. Des quantités excessives d'acide lactique dans l'organisme peuvent entraîner des douleurs musculaires.
  • AMPLITUDE : Intensité de la stimulation.
  • ANTALGIQUE : Pour le traitement de la douleur par neurostimulation transcutanée
  • ASSOCIATION SIMULTANÉE DE COURANTS DIFFÉRENTS : Cette fonction permet de réaliser plusieurs applications simultanément. Par exemple utiliser un antalgique pour un programme musculaire ou deux antalgiques complémentaires.

B

  • BIOFEEDBACK : Rétrocontrôle sur l'activité musculaire par enregistrement électromyographique.
  • BURST : Stimulation par trains d'impulsions basse fréquence (fréquence interne de 80 Hz et fréquence externe entre 1 à 5 Hz). Elle est surtout utilisée pour l'antalgie par libération d'endorphine.

C

  • CÂBLE EN Y : Câble d'électrode qui permet de doubler la quantité d'électrodes.
  • CAPILLAIRE : Vaisseau sanguin très fin (voir programmes capillarisation)
  • COURANT RECTANGULAIRE COMPENSÉ SYMETRIQUE : Surtout utilisé en stimulation musculaire, ce type de courant n'offre aucune différence de polarité entre les électrodes. Il apporte la garantie d'une utilisation sans risque de brûlure même en présence de matériel métallique implanté (broche, stérilé etc ..).
  • COURANT RECTANGULAIRE COMPENSÉ ASYMETRIQUE : Principalement utilisé en stimulation antalgique, la polarité des électrodes est différente (rouge positive noire négative). Il apporte également la garantie d'une utilisation sans risque de brûlure même en présence de matériel métallique implanté (broche, stérilé etc ..).

D

  • DÉNERVÉ (MUSCLE) : On dit d'un muscle qu'il est dénervé, lorsque tout ou partie des fibres qui le composent sont séparées de leur nerf moteur et que la plaque motrice n'est plus fonctionnelle. Le traitement des zones dénérvées doit être effectué avec des stimulateurs intégrant des programmes spécifiques (voir espace PRO)
  • DURÉE D'IMPULSION MODULÉE: Durée de chaque pulsation qui varie pendant un certain temps.

E

  • ENDORPHINE : Substance (Peptide) produite par le cerveau qui agit comme un analgésique naturel (soulagement de la douleur)
  • EXITOMOTEUR : Utilisé pour la stimulation musculaire en rééducation fonctionnelle, sport et fitness.

F

  • FIBRES MUSCULAIRES : Les muscles sont faits de fibres musculaires lentes et de fibres musculaires rapides. Les fibres musculaires lentes sont principalement utilisées dans les sports d'endurance alors que les fibres rapides sont utilisées dans les sports de force explosive.
  • FRÉQUENCE:
    Nombre d'impulsions électriques par seconde. S'exprime en "hertz" (Hz).
    Une fréquence de 10 Hz signifie que le muscle reçoit 10 Impulsionss électriques par seconde.
    La stimulation basse fréquence (1 à 10 Hz) est en principe appliquée dans les programmes d'échauffement, de récupération, de relaxation et de capillarisation. Le but de cette stimulation est de produire des vibrations musculaires mais pas des contractions. Ces programmes augmentent la circulation sanguine, ce qui favorise l'élimination des toxines et améliore l'apport en oxygène et le métabolisme musculaire.
    Pour les programmes d'endurance, des fréquences moyennes de l'ordre de 15 à 30 Hz sont utilisées. L'intensité de stimulation doit être suffisante pour produire des contractions musculaires visibles. Les entraînements d'endurance se composent de longues sessions sous-maximales qui stimulent les fibres musculaires lentes et améliorent la capacité aérobie.
    La stimulation haute fréquence (50 à 120 Hz) est utilisée pour tous les programmes d'entraînement en force. Elle permet d'obtenir des contractions musculaires optimales. Ces programmes améliorent la capacité de force maximale et la masse musculaire. Trois séquences d'entraînement en force sont proposées, en fonction des objectifs à atteindre – force maximale, force de résistance et force explosive.
  • FRÉQUENCE MODULÉE : Alternance automatique de la fréquence sur un temps défini

G

  • GALVANIQUE : Le courant galvanique est un courant continu polarisé utilisé essentiellement pour la ionisation.

H

  • HYPERTROPHIE : Augmentation du volume d'un muscle.
  • HYPOTROPHIE : Diminution de la taille d'un muscle.

I

  • IMPULSION : Chaque impulsion varie selon une durée spécifique, appelée durée d'impulsion. Celle-ci permet de réguler la quantité d'énergie transmise au muscle. Des durées d'impulsion courtes sont généralement employées sur des groupes musculaires de petite taille, tandis que des durées d'impulsion plus longues sont appliquées sur des groupes musculaires plus importants.

L

  • LARGEUR D'IMPULSION : Durée de la phase de chaque impulsion individuelle.
  • LIPOCYTES : Cellules spécialisées dans le stockage des graisses (triglycérides) dans leur cytoplasme.

M

  • MICRO COURANT : Courant de très faible intensité reproduisant les courants électriques cellulaires, applicables comme anti-oedémateux (traitement des oedèmes) et anti-inflammatoires.
  • MODULATION : Afin de lutter contre les phénomènes d'accoutumance en particulier pour les stimulations antalgiques, la modulation permet de faire varier automatiquement et de façon cyclique les paramètres du courant.
  • MONTEE DE PENTE : Cela correspond au temps d'installation du courant. Par souci de confort, il est préférable que l'intensité requise soit atteinte progressivement plutôt que de façon brutale.

O

  • OBSERVANCE : C'est la mesure du temps d'utilisation ou de dose du courant reçue. Cette fonction intéresse particulièrement le médecin ou kinésithérapeute qui souhaite contrôler le suivi effectif du traitement à domicile de leurs patients.

R

  • RECUPERATION ACTIVE : Ce type de stimulation musculaire permet d'éviter l'accumulation de toxines en proposant une stimulation vascularisante entre chaque contraction.
  • REPOS ACTIF : Le muscle est stimulé lors de la période de repos entre les contractions musculaires.

S

  • SÉQUENCE : Partie d'un programme.
  • SYSTÈME LYMPHATIQUE : Série de vaisseaux qui transportent la lymphe qui en retour transporte les déchets des tissus aux veines.
  • SYSTÈME VEINEUX : Système de veines qui retournent le sang au cœur à partir des tissus.

T

  • TOXINES : Substances toxiques dans l'organisme.

U

  • URO : Catégories de programmes utilisés pour le traitement de l'incontinence et la rééducation périnéale. Ces programmes nécessitent souvent l'utilisation de sondes vaginale ou anale.

V

  • VOIES INDEPENDANTES : Cette caractéristique technique d'un électrostimulateur permet de régler les intensités différentes sur chacune des voies.
  • VOIES SIMULTANEES : Les muscles stimulés se contractent simultanément.
  • VOIES ALTERNEES : Les muscles stimulés se contractent en alternance réciproque.
  • VOIES SYNCHRONES : Les muscles stimulés sont recrutés de manière décalée et alterné.

Electrofitness.com   -   81, impasse Cugnot   -   ZAC de Mercorent   -   34500 Béziers   -   FRANCE
E-mail : info@electrofitness.com   -   Tél. : +33 (0)4 11 91 55 55   -   Fax : +33 (0)4 67 28 26 85
SIRET : 453 685 992 00027    © Copyright 2004-2016  -   Electrofitness.com   -   Tous droits réservés